Blue Flower

C’est une première dans l’histoire, l'escalade va entrer aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 ! 

 

Après une attente de près de 30 ans, le comité international olympique à tranché et l'escalade devient olympique. Cependant, une question centrale se pose : Sous quel format sera jugé l'escalade olympique ? Puisqu’il faut savoir que le CIO a accompagné sa décision d'un cadeau empoisonné à la fédération internationale d'escalade. (IFSC)

L’accord est simple : seuls 20 femmes et 20 hommes pourront s’affronter pendant quatre jours, et les médaillés seront choisis en fonction des résultats combinés des trois disciplines : le bloc, la vitesse et la difficulté. C'est une décision prise entre le CIO et le COJO, le comité d'organisation local des JO de Tokyo. De plus, l'envie de séduire un jeune et large public se faisait ressentir.

Cet accord est un véritable casse-tête pour la gouvernance de l'escalade. Pour ne laisser aucune des trois disciplines de côté, l'IFSC a fait le choix de contourner le problème, et de proposer au CIO un format combiné de la vitesse, du bloc et de la difficulté. Après de multiples échanges et un « test event » entre les différentes fédérations internationales, un compromis a été trouvé. Pour déterminer en amont qui concourra lors des JO, une forme de tournoi pré-olympique sera organisé.

Pour la finale, les épreuves se feront d’une seule traite, par l'enchaînement, dans cet ordre : de la vitesse, du bloc et de la difficulté. Cet ordre est murement réfléchi compte-tenu du type d'effort dans chacune des disciplines et de leur timing.

En outre, l’escalade marquera ces JO et feront des heureux en compétition et en spectateur !